Cultivez l’humilité pour grandir (par O. Christol)

Humilité et connaissance de soi

Le mot humilité vient du latin humilis qui signifie bas, petit. Alors pourquoi le fait d'être humble permettrait de grandir?

Les gens confondent souvent l'humilité avec la modestie qui est plus un acte de se dévaloriser, de ne pas se montrer aux yeux des autres tel que l'on est. Je vois souvent des gens se dénigrer, ne pas accepter les compliments, ne pas prendre des feed-back positifs, alors que quelqu'un de humble dira juste merci.
Les gens qui se disent modestes ont souvent un côté perfectionniste qui peut leur permettre certes d'être encore meilleur, de progresser. mais cela ne leur apporte rien en termes de valorisation. Le paradoxe du perfectionniste, c'est qu'il n'atteint jamais sa perfection. Il va toujours mettre la barre un peu plus haut, et même si "par malheur", il atteint l'objectif qu'il s'était fixé, il va alors se comparer à quelqu'un qui est largement meilleur que lui. Ce qui ressort de cette stratégie, c'est que le perfectionniste ne peut que très rarement se valoriser. Il apprend en effet plus de chose, il progresse, par contre, il ne gagne pas au niveau de sa valeur, de son estime de soi.

Les personnes modestes sont souvent en fait des personnes qui ont un fort égo. Elles veulent impressionner les autres en faisant les choses à la perfection. Elles font les choses en référence aux autres, que ce soit en se comparant à plus fort ou que ce soit pour impressionner.

Alors que les personnes humbles sont des personnes qui se connaissent bien, et sont conscientes de leurs forces et de leurs faiblesses et surtout elles sont capables d'en parler, elles n'ont rien à cacher. Elles savent faire la balance entre le plus et le moins.

Etre humble passerait-il donc par une connaissance et une conscience de soi, le fameux "connais-toi toi-même"? A n'en point douter.

Alors comment tout cela nous permet-il de grandir concrètement?
Tout simplement parce qu'on ne devient plus fort qu'en travaillant ses points forts. Et là où l'on a des points faibles, on fait appel à une personne qui elle aura les compétences adéquates, on délègue. Ceci est particulièrement vrai pour un manager.

Prenons l'exemple des sportifs, les tennismen par exemple. Un joueur comme Tsonga a un bon revers et un super coup droit. Quel joueur du dimanche ne rêverait pas d'avoir le dixième de son revers ? Et pour autant, toute sa stratégie de jeu repose sur son coup droit. Regardez comme il est bien souvent décalé sur la gauche du terrain pour attaquer avec son coup droit. Je suis sûr qu'il passe plus de temps à l'entraînement à travailler ses attaques de coup droit qu'à perfectionner son revers. De toutes façons, même s'il travaillait son revers, sous stress, il gagnerait quand même son match avec son coup droit. Ca serait du "chassons le naturel et il revient au galop".

Donc commencez par faire un bilan de vos points forts et de vos points faibles, soyez honnête avec vous-même et ensuite, travaillez avec vos points forts, les progrès ne se feront pas attendre. Et de grâce, prenez les feed-back positifs par un merci, ce qui permet de renforcer l'estime de soi, donc sa valeur.

Vous comprenez maintenant pourquoi être humble permet de grandir.

Posted in humilité.